> > > > Biscuiterie Deymier

Biscuiterie Deymier

« Carmaux : le biscuit, c’est Deymier »

Article du 25 juin 2017

Rémy et Véronique Deymier © GP

Carmaux, fameuse pour ses mines de charbon (aujourd’hui fermées) et le souvenir de Jaurès, qui la représenta à l’Assemblée Nationale durant près de vingt ans, doit aussi une part de sa gloire modeste, mais très réelle, à l’ancienne biscuiterie Deymier. Créée par Charles Deymier en 1921, poursuivie par son arrière-petit fils Rémy, son épouse Véronique, leur fille Marie, qui représente la 5e génération, elle poursuit la tradition de l’échaudé, ce biscuit du Moyen-Age dont la confection demeure artisanale et évoque les navettes marseillaises.

Echaudés © GP

Fours anciens © GP

Pâte à pain, avec farine, eau et sel, très compacte, auquel on rajoute de l’anis, plongée dans l’eau bouillante, puis enfournée au moyen d’une longue pelle, dans un four préalablement chauffé, enfin refroidie dans une corbeille d’osier, elle donne naissance à un biscuit compact, salé ou sucré (le jeannot) qu’on vend en vrac sur les marchés. Rien ou presque n’a changé, depuis l’aube du siècle dernier, chez les Deymier où l’on perpétue la tradition de la biscuiterie à l’ancienne comme un bel art.

Emballage ancien © GP

Enseigne d’autrefois © GP

Biscuiterie Deymier

2bis avenue de Rosières
81400 Carmaux
Tél. 05 63 76 51 53

A propos de cet article

Publié le 25 juin 2017 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Biscuiterie Deymier