La Bastidie

« Noailhac : le charme de la Bastidie »

Article du 25 mai 2017

La façade © GP

Catherine Lejeune, qui était prof’ dans l’enseignement technique, a racheté la maison voisine de la sienne, au beau pays de grès coloré de Collonges-la-Rouge,  pour en faire un hôtel de charme doublé d’une table savoureuse. Il y a là quatre chambres de dimensions variées, avec des idées de décoration personnelle dans le goût romantique ou artiste, des vues sur la campagne environnante, une terrasse pour paresser au vert, une salle à manger quiète. Le tout est tarifé avec bienveillance.

Langoustines cuites crues © GP

Maki de julienne © GP

Cigare cubain © GP

On n’oublie pas la cuisine du jeune Arnaud Sosta, qui a travaillé à l’Art des Mets à Toulouse, et pratique là un style néo-corrézien ou sud ouest nouvelle vague qui varie au fil du temps. Foie gras de canard à la flamme, pâte de dattes, gel de kalamansi et éclats de cacahuètes, tourteau et haddock en ravioles végétales, vinaigrette de vodka et citron vert au jaune d’oeuf crémeux ou encore langoustines cuites et crues à l’aneth et aux agrumes ou julienne aux saveurs d’algue nori dans l’esprit d’un maki au chou pak choï et vierge de sésame jouent terre/mer avec séduction.

La chambre romantique © GP

On n’oublie pas les plaisants desserts comme la pomme dans tous ses états avec son diplomate à la manzana ou le cigare cubain avec sa mousse au tabac et chocolat. On peut boire là le vin de pays de Corrèze des coteaux de la Vézère Gamade pour faire « régional ». Mais le choix de crus du proche Bergeracois ou du Bordelais est prometteur.

La chambre d’artiste © GP

La Bastidie

1 Rue des Ecoles
19500 Noailhac
Tél. 05 55 88 22 88
Chambres : 105-155 €
Menus : 21 (déj.), 36, 47, 59 €
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi, dimanche soir
Site: www.la-bastidie.fr

A propos de cet article

Publié le 25 mai 2017 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Bastidie