Les nouvelles mythologies de Raphaël Enthoven

Article du 11 mai 2017

Ce « little brother », qui fait référence au « big brother » de Georges Orwell, est un peu plus qu’un clin d’oeil aux Mythologies de Roland Barthes, millésimées 1957, qui dressaient le portrait d’une France en voie de changement rapide. Jérôme Garcin avait d’ailleurs proposé une vision plus contemporaine de cette France mythique en mouvement avec ses « Nouvelles Mythologies », convoquant avec lui une soixante d’auteurs dans sa quête, dont votre serviteur. Raphaël Enthoven s’avance, lui, en philosophe esseulé et anticonformiste, tirant des leçons de nos tics modernes au quotidien, de nos tocs du moment, de nos neuves manies, de nos envies. Le selfie, la quenelle (pas celle de la gourmandise, mais du clin d’oeil raciste), le plastique à usage unique, la langue des signes dans les SMS, la poupée Barbie, la vogue Uber, la cigarette électronique ou encore le mode avion de nos smartphones donnent lieu a des réflexions souvent justes, savantes, pertinentes ou impertinentes, ne dédaignant ni l’humeur, ni l’humour. Après cette saine lecture, c’est un monde dépoussiéré qui s’offre à nous: le nôtre.

Little Brother de Raphaël Enthoven (Gallimard, 120 pages, 11 €)

A propos de cet article

Publié le 11 mai 2017 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !