La cuisine africaine selon Christian Abiegan

Article du 18 avril 2017

Chaleureuse, vive, colorée, revisitée, la cuisine africaine selon Christian Abriegan retrouve des goûts perdus, des saveurs oubliées, ceux parfois d’une cuisine « transversale », qui tient compte des apports d’ailleurs, qui se nomment accras, tukasu ou riz au poulet et haricots rouges. On ne trouvera pas forcément dans son livre hommage, comme un ouvrage de partage, le yassa de poulet ou le tiep bou dien de poisson des restaurants africains de Paris. Mais ce Camerounais savant et voyageur livre son n’dolé sentimental, son coq à la moambé et aux légumes, son liboké de poissons, son ravitoto au porc et à la crème de coco ou encore son cosidou où boeuf, mouton, volaille et porc dansent la sarabande avec manioc, aubergines, igname et gingembre. De ce pieux monument, ressort un générosité sans faille, avec ses bons trucs glissés sur chaque recette (« la ruse du chef ») et une volonté pédagogique qui donnent envie de reprendre ses recettes une à une comme de bien jolies offrandes.

Le Patrimoine Culinaire Africain, de Christian Abiegan (Michel Lafon, 24,95 €, 162 pages).

A propos de cet article

Publié le 18 avril 2017 par
Catégorie : Livres Tags :

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !