2

Ma'hané Yehuda

« Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda »

Article du 20 février 2017
Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

La cuisine ouverte © GP

La maison porte le nom du marché proche. On pourrait les confondre. Mais on aurait tort. Là-bas, Jérusalem joue la cashrout et la tradition, ici la ville trois fois sainte se vêt d’oripeaux laïques, avec une cuisine en liberté. Pas d’interdit, mais de la folie, de la musique forte, des rythmes qui font danser les dîneurs près des tables ouvertes, larges, partageuses, qui goûtent à tout sans se priver.

Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

Vue de la mezzanine © GP

Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

Mise de table © GP

Les saveurs du monde, mais d’abord celle du Proche Orient, se délivrent avec joliesse, sous la houlette de la libre équipe mise en place par le duo de jeunes chefs/patrons Assaf Granit et Uri Navon, qui, depuis sept ans, ont développé leur petit empire, avec notamment deux tables à Londres. Mais ils ne délaissent pas pour autant leur maison mère qui travaille à plein régime, accueille tard au déjeuner, tôt les dîneurs, dès 18h30, cuisinant à fourneaux ouverts, bruyamment et en musique.

Salade Fatoush © GP

Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

Shiskshokit © GP

Tandis que le service joue le corps de ballet, les plats s’égrènent: l’exquise salade fatoush à l’israélienne, avec chèvre, tomate, concombre, échalotes fait un joli prélude, avant les tapas de poissons du jour, le tartare de poisson au raïta, la polenta avec champignons, parmesan, huile de truffe, les calamars à l’aubergine brûlée, le délicieux  « shikshokit » – boeuf haché façon kebab, avec tehina, yaourt et condiment-, à enfourner dans une pita.

Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

Tapas de la mer © GP

Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

Risotto noir © GP

Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

Service du vin © GP

Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

Uri Navon et les grillades © GP

Il y a encore le bar sauvage avec les légumes du marché, le riz noir  en risotto au parmesan, les viandes (agneau, bœuf, filet mignon) grillées au four Josper, servies avec chou rouge, purée de pommes de terre, courge fumée. Le Recanati rouge passe là dessus avec chaleur. Et le moment des desserts, emmenés sur table comme un tableau, donne le lieu à un moment digne d’un carnaval des Flandres. Le bavarois avec son caramel salé, le cheese cake, la glace sésame ou le sorbet pomme granny, comme le craquant chocolat fondant sont… à fondre.

Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

Service des desserts © GP

Jérusalem: les folies du Ma’hané Yehuda

Les desserts © GP

Ma'hané Yehuda

Rehov Beth Yaakov 10
Jérusalem
Israël
Tél. +972 (0)2-5333 442
Menus : 65 €
Carte : 60-90 €

A propos de cet article

Publié le 20 février 2017 par

Ma'hané Yehuda” : 2 avis

  • Moshé, le chef s’apprête à ouvrir à Paris avec l’équipe de l’Expérimental ! On espère que l’ambiance sera au rdv

  • szer

    j ‘en ai l’eau à la bouche,à quand une ouverture à Paris avec la même ambiance,shalom mosché!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Ma'hané Yehuda