Les bonnes petites tables du Michelin

Article du 6 février 2017

Pratique, utile, pas cher: c’est le guide rouge version sympa. Certes, les textes sont rarement d’une grande subtilité et on aimerait souvent connaître le nom ou/et du patron de chaque maison (645 en tout) ici disséquée et qui n’est pas toujours précisé. Reste qu’on n’a jamais pris le Michelin pour un chef d’oeuvre de littérature gourmande. En revanche, les choix sont toujours pertinents, faisant de ce livre une mine de bonnes idées pour aller dîner ou déjeuner à prix modérés. 32 € pour un menu en province, 36 € maximum pour un menu à Paris: c’est grosso modo l’équivalent des « marmites » désignant le rapport qualité-prix au Pudlo depuis 27 ans. Le bib gourmand fête, lui ses 20 ans:  c’est jeune – mais il y avait, auparavant, une formule quasi identique nommée « r rouge ». On notera à Paris les promotions, justifiées, de Raw, Bocca Rossa, Astier, Jouvence, N°41, Mensae. Signe que, quand il le veut, le Michelin sait se mettre à l’heure.

Bib Gourmand, les bonnes petites tables du Michelin 2017 (17,90 €, 520 pages).

A propos de cet article

Publié le 6 février 2017 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !