> > > > Café Victor Hugo
2

Café Victor Hugo

« Valence et sa Coupole »

Article du 26 janvier 2011

Au Café Victor Hugo © GP

Me voici à Valence, à deux pas du Rhône et du square dessiné par Peynet pour ses amoureux mythiques (il était natif de la ville). Le lieu, dans son étrange clair/obscur, est une brasserie genre bar années 1930 avec ses immenses toiles (de superbes copies!) signées Tamara de Lempicka. Il y a la mezzanine, le comptoir paquebot avec son accoudoir en cuivre, ses tables de bois nappées aux heures des repas semble avoir toujours été là. Ô miracle, le tout a créé il y a 20 ans par Gérard Rousset qui en a fait la Coupole locale.

C’est son fils Laurent, qui a repris la demeure après ses études de droit. A deux pas du Rhône et du square cher à Peynet, on vient ici boire le café, le demi ou le vichy menthe à toute heure, sans omettre de sustenter midi et soir. Les ravioles (de chez la Mère Maury) gratinées aux écrevisses, la mousse de foies de volaille au porto en verrine, le pavé de sandre au chorizo, l’entrecôte grillée témoignent d’un sens du bel achat de produits, comme d’un réel savoir faire. La pogne en pain perdu aux pêches avec son sorbet joue la note régionale avec malice.

Café Victor Hugo

A propos de cet article

Publié le 26 janvier 2011 par

Café Victor Hugo” : 2 avis

  • Garnier

    Oui, à ne pas rater si on passe à Valence.
    Moi, j’y habite et j’apprécie.
    La terrasse côté ouest (ardèche) est superbe, c’est très agréable.

  • C’est en effet un lieu superb,

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Café Victor Hugo