> > > > Au Duc de Praslin
1

Au Duc de Praslin

« Montargis : vertueuse praline »

Article du 7 novembre 2016
La façade © GP

La façade © GP

César, duc de Plessis-Praslin, vainqueur de Turenne à Rethel, avait la réputation d’être un diplomate zélé autant qu’un soldat d’élite au service de Louis XIII. Son élément de séduction ? Sa table. Son officier de bouche, Clément Jaluzot, vit l’un de ses marmitons gratter le fonds des marmites après avoir fait rissoler des amandes. Il a alors l’idée de prendre les meilleures amandes, de les cuire avec soin, de les caraméliser en douceur.

En boutique © GP

En boutique © GP

Lorsque Jaluzot prend sa retraite, il s’installe à Montargis, sa ville natale, à l’enseigne de « la Maison de la Prasline ». L’échoppe se nommera « confiserie du Roy », puis « confiserie du Château ». Léon Mazet la rachète en 1903. C’est cette boutique-musée, avec voûtes ogivales et dorures, que l’on découvre dans une boucle de la N7. Benoît Digeon, petit-fils de Léon Mazet, n’a rien changé à la recette originelle. L’amande, triée avec soin, est grillée, mélangée avec un sucre qui, à la cuisson, se transforme en caramel. La nouveauté ? On rajoute un peu de vanille, puis on recouvre la praline d’une pellicule de gomme arabique qui peaufine son aspect brillant. Le tout est présenté en boîtes jaunes, avec écusson bleu encadrant la boutique face à l’église. Les chocolats maison (en tablettes, fondants, ganaches) valent également l’emplette…

Pralines et chocolats © GP

Pralines et chocolats © GP

Au Duc de Praslin

place Mirabeau
45200 Montargis
Tél. 02 38 98 00 29

A propos de cet article

Publié le 7 novembre 2016 par

Au Duc de Praslin” : 1 avis

  • denis féat

    ma grand mère a travaillée dans cette boutique dans les années 30 si mes souvenirs sont bons …

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Au Duc de Praslin