> > > > Jennifer Scherer
1

Jennifer Scherer

« Ottrott : les délices de Jennifer »

Article du 2 septembre 2016
Jennifer Scherer et Arnaud Zumstein © GP

Jennifer Scherer et Arnaud Zumstein © GP

Elle s’appelle Jennifer Scherer a appris son métier chez Thierry Mulhaulpt à Strasbourg, Ziegler à la Robertsau, Oppé à Mutzig, a ouvert sa boutique discrète, sur un bord de route, dans le bas du village vigneron d’Ottrott, est relayée à la vente par sa mère qui accueille avec gentillesse et sourire, mais aussi au labo, par son compagnon Arnaud Zumstein, qui s’affaire notamment aux chocolats, qu’elle livre ici et là, chez les bons restaurateurs du cru comme chez l’Ami Fritz à Ottrott.

Quelques entremets © GP

Quelques entremets © GP

Les pâtisseries jouent les entremets fruités, les jolis mariages (framboise et chocolat le Glamour un brin brownie, avec confiture de framboise et mousse Guanaja), le pain de Gênes au citron et mousse fromage blanc (« Sicile) ou encore le Paris-Brest et la tarte au citron à sa manière. Jennifer a 27 ans, n’a pas encore donné sa vraie nature, pratique encore le collage à la gélatine, mais son Passionnément, mariant brownie, praliné croustillant, mousse chocolat Taïnori retient, comme ses cakes exquis et singuliers (verveine et pêche), son mille-feuille, son bébé rose, son Tonka, biscuit sans gluten, ou encore sa version légère de la Forêt Noire. Il faut désormais compter avec Jennifer Scherer. Dégustation sur place.

Arnaud Zumstein et Jennifer Scherer © GP

Arnaud Zumstein et Jennifer Scherer © GP

Jennifer Scherer

20, route de Kligenthal
67530 Ottrott
Tél. 03 88 48 14 81
Horaires : 10h-18h
Fermeture hebdo. : Lundi
Site: www.patisseriejenniferscherer.fr

A propos de cet article

Publié le 2 septembre 2016 par

Jennifer Scherer” : 1 avis

  • Luc

    J’adore les douceurs vendues dans cette petite pâtisserie d’Ottrott. C’est devenu presque un passage obligé à chaque retour du Sainte Odile ou du Champ du Feu. Mais quelle déception d’apprendre l’emploi de cette horrible gélatine ! N’y a-t-il pas de produit de substitution d’origine végétale ?

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Jennifer Scherer