3

Kunitoraya 2

« Kunitoraya 2 (Paris 1er): allez-y le midi ! »

Article du 8 janvier 2011

La salle © GP

C’est l’affaire japonaise du moment: un ancien bistrot 1900, de luxe, gourmand et de bon ton (c’était le fameux Pauline des Génin), repris par un spécialiste des udons (les pâtes japonaises au blé, le soba étant au sarrasin), de la rue Ste Anne, qui en a fait son annexe chic. Le lieu a gardé ses stucs, boiseries, miroirs, escalier, horloge ancienne, prenant un côté zen, avec des tables sans nappes, des chaises en bois, s’ouvrant, comme au théâtre sur la scène, sur une cuisine apparente. Si l’on oublie les odeurs de friture, c’est simplement superbe!

Tapas Bento © GP

Les fritures, parlons en: elles sont extra. On vient pour les tempuras fins et légers, mais aussi, bien sûr, les udons, servis chauds ou froid, en bouillon, à tremper dans des sauces exquises, les tapas japonais, avec omelette, salade, surimi, anguilles au bol de riz, sushi à la vapeur, tempura de crevettes et légumes, porc pané et oeufs, saumon et oeufs du même poisson. Il y a le joli thé grillé, le service attentif, les menus épatants le midi (18, 22 et le grand jeu à 37 avec bento, tempura, sushi, udon). Bref, c’est l’affaire à saisir en hâte. Le soir, on joue les tapas en folie à 70 €. Mais un rien de la décontraction en forme d’exotique évasion du déjeuner disparaît.

Udon en bouillon © GP

Kunitoraya 2

5, rue Villedo
Paris 1er
Tél. 01 47 03 07 74
Menus : 18, 22, 37 (déj.), 70 (dîn.) €
Carte : 30-50 €

A propos de cet article

Publié le 8 janvier 2011 par

Kunitoraya 2” : 3 avis

  • Vincent Delmas

    Cher mr Pudlowski,
    merci pour ce sympathiqe article.
    Auriez-vous chroniqué le kunitoraya, premier du nom ?
    merci d’avance

  • Cher professeur, tu as raison! Merci de me lire avec tant d’attention.

  • Je ne voudrais pas passer pour un empêcheur de manger en rond, mais udon=blé, pas sarrasin (là, c’est de soba qu’on parle)… Itadakimassu quand même!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Kunitoraya 2