Il Carpaccio

« Saverne: un Carpaccio pratique »

Article du 17 août 2016
La façade © GP

La façade © GP

Quand le TGV de Paris arrive tard à Saverne (21h40 pour celui parti à 19h13), Nino – alias Antonino Modafferi – veille. Certes, ce Calabrais malicieux, qui tient depuis seize ans, cette demeure à oriel est moins souvent en salle qu’autrefois. Il délègue le soin d’accueillir, de conseiller, de prendre les commandes à un personnel aux aguets.

Pizza "sympathique"  © GP

Pizza « sympathique »  © GP

Carpaccio de bresaola et melon © GP

Carpaccio de bresaola et melon © GP

Dans la salle néo-pompéienne avec son faux ciel scintillant, on goûte, sans se priver aux pizzas croquantes (la « sympathique » avec sa pâte craquante, parmesan, roquette, bresaola est carrément exquise), au carpaccio avenant (celui avec bresaola et melon et badigeonné de vinaigre balsamique un peu inutilement) et les pâtes gentillettes, quoiqu’un peu trop cuites et bêtement ornées de morceaux de carottes râpées sur les bords de l’assiette  (linguine carbonara ou huile d’olive, ail et piment),  avant les braves glaces pas maison, mais bonnes (caramel et café).

Linguine Carbonara © GP

Linguine Carbonara © GP

Linguine huile d'olive, ail et piment © GP

Linguine huile d’olive, ail et piment © GP

C’est gentil tout plein, pas cher et le nero d’avola de Sicile de la Baronie Coraldo se boit à la régalade. Viva Nino – même si on l’aimerait plus présent en salle!

Mimmo à l'accueil © GP

Mimmo à l’accueil © GP

Il Carpaccio

22, Grand Rue
67700 Saverne
Tél. 03 88 02 07 74
Menus : 10 € (formule, déj.)
Carte : 30 €
Fermeture hebdo. : Mardi, jeudi soir, dimanche midi

A propos de cet article

Publié le 17 août 2016 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Il Carpaccio