1

Peixes

« Nice: Armand et Loïs se mettent à table (marine) »

Article du 16 juin 2016

La dernière belle table du roi des bistrots niçois fait déjà un tabac. Notre correspondant de la côte d’Azur, l’inoxydable Alain Angenost vous dit tout…

Armand et Loïs © AA

Armand et Loïs © AA

Salle et terrasse © AA

Salle et terrasse © AA

Façade © AA

Façade © AA

À Nice, où les restaurants fleurissent comme les coquelicots dans un champ de blé, on aime bien se mettre à table. « Peixes », le petit dernier d’Armand Crespo a déjà ses habitués. Ce fin gestionnaire a le flair pour sentir les désirs des gourmands du moment. Après Le Bistrot d’Antoine, le Bar des Oiseaux et le Comptoir du Marché, qu’il a cédé à son jeune chef Loïs Guenzati (passé par Joël Garault à l’Hermitage et Jean-Denis Rieubland au Negresco), il s’est attelé à un nouveau concept malignement étudié, servant de 12 heures à 22 heures.

Tartare de truite © AA

Tartare de truite © AA

S’associant avec Loïs ils ont créé une table marine autour des ceviches. Originaires du Pérou, à base de poissons et/ou de fruits de mer, ils se consomment crus ou cuits, dans une marinade délicatement acidulée, accompagnés selon l’humeur du moment, d’oignons, de tomates, comme une soupe froide. Du comptoir où l’on se pose pour les déguster, on voit les petites mains s’affairer pour en préparer.

Palourde et veau © AA

Palourde et veau © AA

Aux saint-jacques, espadon, de poisson blanc ou de la mer (calamars, crevettes, maquereau, purée de haricots blancs) que l’on peut déguster aussi dans la petite salle ou sur la terrasse: tout est de première fraîcheur, en fait minute. Sandwich du jour, petite friture selon arrivage pour accompagner l’apéritif, tartares de chinchards, de truite, de bœuf, espuma de pommes de terre. À la plancha, saint-jacques ou truite d’élevage bio de la Vésubie fumée minute, mais aussi palourdes et veau, orge et blé sarrasin comme un risotto, complètent cette alléchante livrée.

Truite à la plancha © AA

Truite à la plancha © AA

Côté desserts, on se laisse tenter par la salade de fruits « Peixes » ou le financier, chamallows, carottes à la verveine, granité à l’eucalyptus, que vous conseillera avec un grand sourire un agréable service féminin. Attention, vu le nombre de places limitées on ne peut pas réserver, donc pas de téléphone. Peixses se « Mérandise », vu le succès de son voisin. On lui souhaite le même, c’est peut-être bien parti pour…

Financier © AA

Financier © AA

Peixes

4 rue de l'Opéra
06300 Nice
Tél. Pas de téléphone
Carte : 22-35 €
Horaires : 12h-22h

A propos de cet article

Publié le 16 juin 2016 par

Peixes” : 1 avis

  • Souza ana

    Magique!
    Bravo à vous, c’est une belle découverte, les présentation des plats et des goût que font voyager toute en restant sur place … ♥️

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Peixes