2

Les chuchotis du lundi: trois étoiles pour Gauthier? Ducasse reçoit à Paris, sacré à Tokyo ! L’Ambroisie fêté par Hollande et Obama. Sugimoto dans le Rhône

Article du 7 décembre 2015

Trois étoiles pour Alexandre Gauthier ?

Alexandre Gauthier © GP

Alexandre Gauthier © GP

Une rumeur, un bruit qui court, un rattrapage de luxe? Le Michelin qui n’accorde qu’une seule étoile à Alexandre Gauthier et s’est largement distancié cette année par le Gault-Millau qui a décerné le titre de chef de l’année au patron de la Grenouillère, pourrait largement rattraper les choses. Deux étoiles sont, bien entendu, envisagées à la maison mère la Madelaine-sous-Montreuil décorée par Patrick Bouchain, qui a été visitée cette année par plusieurs inspecteurs, mais aussi une étoile à l’Anecdote, l’annexe gourmande prônant la cuisine classique revisitée à Montreuil-sur-Mer. Michael Ellis, le patron du Michelin a d’ailleurs visité la demeure plus modeste, sise dans une aile de l’ancien Hôtel Dieu de la ville et s’est déclaré enchanté de l’ambiance comme de la cuisine.

Les maires de la COP21 à la Tour Eiffel

Alain Ducasse © Maurice Rougemont

Alain Ducasse © Maurice Rougemont

S’il a été écarté du grand repas de prestige de la COP21 au Bourget, lundi dernier, Alain Ducasse s’est rattrapé samedi soir en organisant, sous forme de cocktail dînatoire, l’accueil gourmand de mille maires  des grandes villes du monde à l’invitation d’Anne Hidalgo. Au menu des réjouissances: bonite marinée et galette de Khorasa, maquereau, betterave et raifort, aubergine et coriandre ou encore langoustine et purée d’oseille. Autant de propositions dans la droit fil de la « Naturalité » prônée par Alain Ier à sa table royale du Plaza Athénée.

Ducasse sacré à Tokyo !

Capture-d’écran-2015-12-01-à-21.45.30

Si une promotion n’est pas passée inaperçue dans le neuf Michelin Tokyo, c’est bien celle d’Alain Ducasse pour son restaurant Beige, qui rejoint ainsi ses collègues Pierre Gagnaire et Michel Troisgros dans le palmarès 2016 au rang des deux étoiles – auquel accède également Dominique Bouchet qui était absent de la sélection l’an passé.  Ducasse en a même une troisième avec l’étoile attribuée à Benoît. Joël Robuchon  et Quintessence sont les deux seuls restaurants de cuisine française lauréés de 3 étoiles. Pour une mégalopole de 32 millions d’habitants, le Michelin recense 599 restaurants, accorde 343 bibs gourmands, 153 une étoile, 51 deux étoiles et 13 trois étoiles dont un nouveau cet année: Kohaku, qui propose une cuisine kaiseki. A noter que cette année, deux restaurants (Da Olmo et Tsuta) qui possédaient un bib rouge se retrouvent étoilés, une manière d’affirmer que les restaurants peu chers peuvent aussi avoir droit aux étoiles. En revanche, on reste interrogatif sur les critères de classement qui mettent, au Japon, sur le même plan des sushis bars même d’exception (comme le fameux Sukiyabashi Jiro) et des restaurants de haut niveau, à l’aise dans toutes les prestations, du hors d’oeuvre au dessert. Tsuta, déjà cité, est le premier restaurant de « ramen » (d’aucuns diraient de nouilles) désormais étoilé au Michelin…

Barack Obama et le 1er ministre Shinzo Abe chez le maître Jiro Ono, owner of Sukiyabashi Jiro sushi © DR

Barack Obama et le 1er ministre Shinzo Abe chez le maître ès sushi Jiro Ono au Sukiyabashi Jiro © DR

L’Ambroisie fêté par Hollande et Obama

Barack Obama et Francois Hollande à l'Ambroisie © Thibault Camus/AFP

Barack Obama et Francois Hollande à l’Ambroisie © Thibault Camus/AFP

Lundi soir dernier, après le déjeuner au Bourget de la COP21 (servi en 1h15), Barack Obama s’est retrouvé à l’Ambroisie, avec le secrétaire d’Etat John Kerry et l’ambassadrice des USA à Paris invités par François Hollande, Manuel Valls et Laurent Fabius. Pour quatorze personnes en tout, plus un important personnel de sécurité, Danièle et Bernard Pacaud, ont ouvert leur grande table de la place des Vosges, traditionnellement fermée le lundi. Au menu: île flottante à l’émulsion de cèpe, bar sauvage au romarin et pommes de terre confites de Noirmoutier au jus de homard, fromages (vieux comté, roquefort, brie de Meaux et cabri du Poitou) de chez Alléosse, enfin la fameuse tarte fine sablée au cacao accompagnée de sa glace vanille turbinée, et mini tartelettes caramélisées aux pommes. Le tout arrosé de Bourgogne blanc, Bordeaux rouge et d’un Banyuls avec le chocolat. Un bon choix !

Brest: Yvon Morvan arrête

La Bretagne perd une étoile. Yvon Morvan arrête son activité et ferme son « Ar Men », lauréé au Michelin. Motif officiel: se consacrer à sa famille. Brest perd en tout cas une de ses tables les plus brillantes. Reste que cet ancien de chez Bocuse à Lyon, Robuchon et Duquesnoy à Paris, assure vouloir rouvrir une table guère loin d’ici en 2017. Sa maison a été racheté par le propriétaire du « Coup de Fourchette » brestois qui cherchait à s’agrandir.

Yu Sugimoto dans le Rhône

Yu Sugimoto © GP

Yu Sugimoto © GP

On se demandait ce qu’allait devenir Yu Sugimoto, second de Marc Meneau à Saint-Père-sous-Vézelay, qui fut huit ans durant l’adjoint de Yannick Alléno au Meurice. Ce Nippon passé à l’Impérial de Tokyo puis en Bretagne chez Patrick Jeffroy à Carantec et Jean-Pierre Crouzil à Plancoët,  a tout pigé de l’esprit de la cuisine française revu l’aune des traditions grandes bourgeoises, mais avec la légèreté et la rigueur japonaises. Il va mettre son savoir-faire au service de la maison Chapoutier qui ouvre à la fois un hôtel de luxe, à Tain l’Hermitage, assortie d’un bistrot gourmand et d’une table gastronomique de haut niveau de 30 couverts. Ouverture prévue au printemps prochain.

A propos de cet article

Publié le 7 décembre 2015 par

Les chuchotis du lundi: trois étoiles pour Gauthier? Ducasse reçoit à Paris, sacré à Tokyo ! L’Ambroisie fêté par Hollande et Obama. Sugimoto dans le Rhône” : 2 avis

  • Gérard Poirot

    A l’Ambroisie, ‘Bourgogne blanc, Bordeaux rouge’. Comme d’habitude, vous n’êtes guère disert sur les vins…

  • Noluoc

    Obama/ cop21 = 14 bagnoles pour un dîner……cherchez l’erreur! !

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !