> > > > Le V au Four Seasons George V
1

Le V au Four Seasons George V

« Paris 8e: magie du Cinq ! »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 1 novembre 2015
Le service © GP

Patrick Simiand (à gauche) et le service du vin © GP

C’est « notre » futur trois étoiles! Une demeure, qui eut la récompense suprême, reste bien au sommet de son registre, surtout depuis que Christian Le Squer l’a prise en main, que son vieux complice de salle de Ledoyen, Patrick Simiand, est venu en renfort d’Eric Baumard, notamment le week-end, donner un coup de pouce à l’accueil et au service. Il y a ce décor grand siècle, ces idées de cuisine qui fusent et rusent avec la tradition, la mode, l’esprit du temps, celui de toujours, ces vins splendides, ce personnel de salle policé, ces menus de fête, cet esprit de sérieux, un rien bretonnant, bref ce style élégant et feutré qui plait à tous.

Gratinée d'oignons à la parisienne © GP

Gratinée d’oignons à la parisienne © GP

Saint-jacques et tarama d'oursin © GP

Saint-jacques et tarama d’oursin © GP

Une maison de fête? Il y a de ça. Que des mets subtils et fins, tels cette fameuse gratinée d’oignons à la parisienne revue en fine symphonie sur le thème de ce légume galvaudé, la « chipolata » de cèpes mariés à l’aubergine, ces langoustines raidies avec leur mayonnaise tiède, leurs galettes de sarrasin croquantes ou encore ce concentré d’iode avec les saint-jacques crues, l’oursin façon tarama givré, le litchi en extrait fin, expriment avec ferveur.

Grouse à la royale © GP

Grouse à la royale © GP

Boeuf Wagyu © GP

Boeuf Wagyu © GP

Il y a, bien sûr, le bar au lait ribot et caviar, le si tendre boeuf wagyu à la tapenade de truffe et d’olive ou encore la grouse d’Ecosse revue façon lièvre à la royale avec ses pâtes à la châtaigne et son confit d’abricots secs. Comme autant de mets classiques subtilement revisités que des vins de grande classe (noble cuvée rosée de Lanson, château Larcis Ducasse en Saint Emilion grand cru 2008, splendide madère 1985 s’harmonisant à merveille avec l’oignon en gratinée) escortent avec élégance.

Givré laitier © GP

Givré laitier © GP

Saveurs automnales © GP

Saveurs automnales © GP

Mais les desserts font également ici un grand moment. Ebouriffant givré laitier au goût de levure, « saveurs automnales » mariant marrons et cèpes séchés, fondant au caramel et réglisse avec son florentin croustillant à la noix de pécan ou gourmand et riche rafraîchi de chocolat noir avec Carambar aux éclats de cacahuète grillée montrent ici que la fête ne s’arrête pas au salé. Bref, une grande maison qui fait mirer ses atours variés avec une belle prestance. Le Cinq? Simplement magique !

En cuisine © Maurice Rougemont

En cuisine © Maurice Rougemont

Le V au Four Seasons George V

31, avenue George-V
Paris 8e
Tél. 01 49 52 71 54
Menus : 145 (déj.), 210, 310 €
Carte : 250-400 €
Horaires : 12h30-14h30, 19h-22h30
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : George V, Alma – Marceau
Site: www.restaurant-lecinq.com

Le V au Four Seasons George V” : 1 avis

  • Le Cinq est un restaurant formidable, merci de cet article Gilles. C’est surtout l’une des plus belles carte des vins de la capitale, ce qui est un peu plus notre sujet…
    Tchirz!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le V au Four Seasons George V