6

Le Bistrot Gourmand

« Le Bistrot Gourmand à Nice: le sourire et l’assiette »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 7 décembre 2010

Alain Angenost, mon actif correspondant de la côte, nous signale ce bon bistrot gourmand, qui porte bien son nom, sous la houlette d’une vieille connaissance, David Vaqué et son épouse Laurence. Suivez le sans crainte de vous leurrer.

David et Laurence Vaqué et leur équipe © Alain Angenost

Ils se sont connus il y a vingt ans, à l’école hôtelière, se sont mariés il y a neuf ans, ont travaillé ensemble aux Viviers niçois de la rue Alphonse Karr. Laurence, directrice de salle, et David, chef malicieux passé chez Michel Guérard à Eugénie- les-Bains et Gérard Boyer aux Crayères à Reims, forment un duo performant et souriant. Maintenant que leurs deux enfants ont grandi, ils ont décidé de sauter le pas, créant leur propre affaire. Ils ont trouvé l’emplacement qui plait, l’ex Rolando, dont la cuisine italienne était renommée il y a quelques années, à deux pas de la mairie, de l’opéra et du cours Saleya.

Salade de poulpes servie tiède, pomme de terre,crevettes et citron © Gérard Bernar

Ils redonnent des couleurs à leur petite rue avec un bistrot gourmand justement nommé, sa jolie petite terrasse chauffée, sa salle à l’architecture bien pensée, ses tons dans l’air du temps, ses vastes miroirs, sa cuisine apparente. Laurence, reine de l’accueil et du service rapide, donne le ton de l’ambiance. On se sent bien ici, sans chichi ni trompette, et l’on a simplement envie de prendre ses habitudes. Surtout après avoir gouté des assiettes qui ne trichent pas. La recette: de beaux produits, une présentation nette, et du goût, tout bonnement.

Turbot au four, macaronis et coquillages © Alain Angenost

Voilà ce que disent la salade de poulpes servie tiède, avec pomme de terre, crevettes et citron, les ravioles de gambas au coulis de crustacé à l’huile d’argan, le turbot au four, avec macaronis, coquillages, jus de citron et huile d’olive, le lièvre à la royale, carrément royal. En issue, un millefeuille à la vanille parfumé à l’orange fera joliment l’affaire. Voila un mois que les Vaqué sont ouverts et leur maison ne désemplit guète. Le bouche-à-oreille a vite fonctionné. David et Laurence ont tout compris: des prix bistrot pour des plats gastro, du choix dans les menus et une ambiance simple et gaie. C’est une adresse qui va compter, trois en cuisine, deux  au service: ils ne se la jouent pas: ils sont!

Millefeuille à la vanille, parfumé à l'orange © Alain Angenost

Le Bistrot Gourmand

3, rue Desboutin
06300 Nice
Tél. 04 92 14 55 55
Menus : 15 (dej), 28, 48 €
Carte : 48 €
Site: www.le-bistro-gourmand.fr

A propos de cet article

Publié le 7 décembre 2010 par

Le Bistrot Gourmand” : 6 avis

  • JulienJG

    Un véritable scandale !!!

    La façon dont la patronne de ce restaurant, Mme Vaqué, nous a traité est une véritable honte ! N’allez surtout pas dans ce restaurant, car se faire servir de cette manière par le propre propriétaire des lieux, ne relève pas du domaine de l’acceptable. Inacceptable aussi que le Guide Michelin leur ait attribué « une étoile ». C’est injuste pour les autres restaurateurs qui s’efforcent de satisfaire le client et qui ont compris son importance. Passez votre chemin, il y a en effet bien d’autres restaurateurs qui ont l’amour de leur métier et qui n’attendent que vous pour le transmettre.

    Tout d’abord, il s’est écoulé une heure entre le moment où nous sommes arrivés et la venue des entrées. C’est donc tout naturellement que nous avons fait la remarque au moment où la patronne nous a apporté les entrées. Il fut alors très agréable de s’être vu ignorer notre remarque. En effet, alors que je lui parlais, Madame a préféré ne pas me regarder et a continué à nous servir les entrées. Quelle politesse ! C’est alors que je lui ai fait la remarque et qu’elle nous a lancé « Vous pouvez partir si vous voulez ! ». Je ne sais alors pourquoi nous avons quand même voulu rester jusqu’à ce qu’elle pose avec force la dernière des trois entrées sur le chariot devant notre table. Nous avions la boule au ventre et l’appétit coupé. S’en était vraiment trop. Nous avons été obligé de partir sans toucher aux entrées.

    Je suis désolé M. Vaqué mais votre femme détruit vraiment toute votre cuisine en salle.

    J’aurais tellement honte à sa place. Nous avions réservé une semaine à l’avance ce restaurant, habitant en Suisse et en week-end prolongé de 3 jours chez ma famille à Nice, j’avais prévu pour la première fois d’offrir à mon père et mon frère un « bon » restaurant, et voilà le résultat : une soirée complètement gâchée par une commerçante qui ne mérite pas de faire ce métier et d’avoir des clients. Alors, par respect pour les autres restaurateurs, ne réservez pas ici.

    Nous avons attribué la note la plus basse pour la qualité de la nourriture car les amuse-bouches n’avaient rien d’exceptionnel.

    Nous avons ensuite été au restaurant Le Grand Balcon à côté. Certes, ce n’est pas un « une étoile » au Michelin, mais nous avions très bien mangé et le service était impeccable.

  • CAVALLO

    Bonjour, je rejoins les propos de Blaise. Nous y sommes rendu à trois convives le 13/10/2011 et je vous laisse apprécier mes commentaires : j’ai commandé à la carte le foie gras maison et son chutney de mangues, rien de tel qu’un classique français pour une première approche. Mais quelle déception ! Le chutney était tellement acide (!) qu’on ne savait plus apprécier un bon foie gras fait maison. J’ai continué à manger le foie gras seul sans espoir de retrouver du goût. J’ai cherché pourtant, mais rien ! J’ai continué avec des riz de veau magnifiques dans l’assiette mais pas assez cuits (heu il ne faut pas 3 heures pour les cuire quand même) et beaucoup trop salés, ce que je n’ai pas manqué de souligner à la Laurence (la femme du chef). Sinon le service, les convives et le service étaient impeccables mais comme souvent sur la Côte cela reste cher par rapport à ce que l’on a dans l’assiette. Et voui ma pauv’ dame, les produits ils viennent en péniche de l’arrière pays ;-)… à vérifier quand même

  • Blaise

    Je n’ai pas eu de chance ce samedi 7 mai : la terrine de foie gras chutney de fraise était une catastrophe : ni fraiche ni cuite – à tel point que la petite serveuse a dit  » normal une terrine de foie gras c’est toujours cru ..,avant que la patronne rectifie l’info et que la cuisine reconvienne du loupé , produit resté exposé hors frigo trop longtemps et pas cuit …quand au chutney de fraises : catastrophique ! Des fraises coupées en quatre ..passées …nul ! L ‘assiette de ravioles a remplacé le mauvais foie sur la table(, pas sur l’addition) . Bref mauvaise expérience , le restaurant était plein cependant .Présentation jolie des mets  mais au moment où j’écris le seul souvenir tenace est celui qui reste sur mon estomac –  Le diner de mes amis  il y a un mois était réussi : ce soir le chef n’était peut -être pas là…Le personnel était navré mais moins que nous dont la soirée( w.e? )est fichue malgré coca et autres remèdes!

  • rame jean paul

    une adresse a ne surtout pas manquer sur nice.une petite salle mais très chic et sobre et en meme temps très moderne.un chef david vaqué qui connait son métier et qui a l occasion de faire exploser son talent….tout est basé sur le gout, c est un régal, et son épouse vous accueille en parfaite maitresse de maison.de plus les prix sont excessivement corrects pour une cuisine de cette qualité.y aller c est l adopter….

  • Ok, c’est noté pour le prochain voyage à Cannes. Merci du tuyau!

  • Paule

    Quand irez-vous à Mon rêve de gosse, à Cannes, à côté du marché Forville. C’est un jeune (mais il a fait ses classes avec Willer et Sinicropi), il démarre, c’est très, très bon et il a besoin qu’on l’aide !!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Bistrot Gourmand