> > > > L'Atelier Etoile de Joël Robuchon au Publicis Drugstore
6

L'Atelier Etoile de Joël Robuchon au Publicis Drugstore

« Atelier Etoile (Paris 8e): l’événement Robuchon »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 5 décembre 2010

GP @ JR, à l’Atelier Etoile © GP

Ce diable de Joël Robuchon semble sortir de sa boîte pour l’avent. Et crée l’événement de fin d’année au coeur du drugstore Etoile. Publicis y (re)gagne une image gourmande qu’il n’avait plus. C’est, bien sûr, tout bénéfice pour le Parisien gourmet qui pourra goûter du Robuchon dans des conditions optimisées. Un lieu plus vaste, un cadre plus panoramique plus évident sur une cuisine spectacle, plus une salle adjointe ses places assises: voilà ce qui vous attend là. Tandis que la Table de la rue Bugeaud, elle, a été vendue, pour devenir, dans quelques semaines, celle de Jean-Louis Nomicos.

Le caviar par Joël Robuchon © GP

Côté Atelier Etoile, au sous-sol du drugstore, dans une ancienne cave à cigares, qu’on rejoint après un parcours fléché,  « tout le monde sont là », avec Antoine Hernandez, l’homme de salle et des vins,  plus la « dream team » de cuisine que forment Philippe Braun, Eric Bouchenoire, ou encore le jeune Yosuke Suga, venu de New York, et puis d’autres, qui se relayeront. Hier soir, pour le premier week-end d’ouverture, il y a une sorte de joie vive, d’enthousiasme collectif, dans ce lieu convivial en rouge et noir, avec la sensation d’avoir remporté une coupe du monde de cuisine.

Joël, le diable au comptoir © GP

Bref, Joël Robuchon, l’homme au 26 étoiles, présent à Monaco, Londres, New York, Las Vegas, Tokyo, Hong Kong, Singapour, Macao, Tapei et Beyrouth, était là parmi les siens, joyeux, vif, rajeuni. Il prend le temps de veiller chacun, de s’assurer du bon fonctionnement des choses,  de donner un coup de main au passe, de rectifier, au besoin, assaisonnement. La bonne nouvelle: il devrait rester présent à Paris et veiller son tout dernier enfant jusque fin janvier.

Roseval, foie gras, parmesan, truffe blanche © GP

Le style culinaire de la demeure ressemble comme une soeur aînée à celle de l’Atelier Montalembert, à cette différence près qu’il y a là tout un chapitre de brochettes façon yakitori, mais à la française avec une touche hispanisante amusante.  La petite  royale de foie gras en amuse-gueule, le caviar dans une délicate gelée recouverte d’une onctueuse crème de chou-fleur, la roseval et foie gras aux copeaux de parmesan et truffe banche, l’oursin en crémeux tremblotant sous une émulsion mousseuse au wasabi, le black cod dans un bouillon de daïkon aux zestes de yuzu: voilà ce qui vous attend, qui relève du produit net, au mieux de sa forme, travaillé avec une simplicité royale et quelques ajustements condimentaires venus parfois d’ailleurs.

Oursin et wasabi

Oursin et wasabi

Le chapitre des brochettes, avec ses shishitos et eringi (poivrons et champignons)) aux épices douces, shitaké et oeufs de cailles caramélisé au soja, salsifis relevés de parmesan et jus perlé, ventrèche de saumon aux grenailles confites avec gravlax, encornet à l’artichaut violet et chorizo, saint jacques au lard paysan et chicons à l’huile vierge ou encore crevettes pimentées qu’adoucissent mangue et jasmin se goûtent comme on se joue. Il y a encore la rouelle de rognon en petite portion dégustation, servie avec son gras et des pleurotes au romarin, enfin l’agneau de lait de Lozère en côtelette à la fleur de thym, sa pomme purée, qui se suce comme un bonbon.

Crevettes à la mangue et au jasmin © GP

Mais la fête n’est pas achevée. On garde une place pour les desserts ailés et fruités de François Benot, comme ce léger « parfum des îles » qui recouvre un granité au rhum ambré avec son émulsion onctueuse à la noix de coco, et le clafoutis à la mangue avec son sorbet pour la note ménagère, fine, insolite, ici à deux pas de l’Etoile et des belles vitrines des Champs. C’est comme une leçon de simplicité rayonnante. Ce soir là, chez Robuchon, on sentait bien que la salle avait envie d’applaudir à l’issue de la représentation. Car elle aussi, ici, a du talent.

Shishitos et eringi © GP

Un clin d’oeil à l’Espagne, ces bars à tapas, ses saveurs justes et fortes, avec cette composition savoureuse et colorée.

Clafoutis à la mangue © GP

Un petit coup de chapeau final aux desserts de François Benot, avec ce clafoutis exotique et insolite…

Jean-François Piège et Elodie Piège © GP

Dans le public de ce samedi soir, on découvrait Jean-François Piège, l’ancien chef du Crillon, l’actuel propriétaire/associé de Thoumieux, le chef de son flambant premier étage, en compagne de son épouse Elodie… Un public qui a du talent…

L'Atelier Etoile de Joël Robuchon au Publicis Drugstore

133, avenue des Champs Elysées
Paris 8e
Tél. 01 47 23 75 75
Menus : 150 €
Carte : 65-150 €
Métro(s) proche(s) : Charles de Gaulle-Etoile
Site: www.joel-robuchon.net

L'Atelier Etoile de Joël Robuchon au Publicis Drugstore” : 6 avis

  • Meryem

    Rejoignez la page officielle Joel Robuchon sur Facebook
    http://www.facebook.com/pages/Joel-Robuchon-page-officielle-/114467648584157?ref=ts

  • Un Robuchon sans fenêtre ?! C’est triste, mais se sera sans moi … Paris n’est pas encore Tokyo, on ne manque pas de place a ce point ? Je ne comprends pas très bien la volonté « caviste ». Surtout vu la nullité globale des bons endroits dans ce coin du VIIIème … Y compris le rez de chaussée du Drugstore.

  • renemarc

    si je comprends bien
    1/Joel succède à Marccel
    2/Thierry dlB n’a pas réussi malgré son talent et son experience du Lyonnais, Benoit et autres
    3/au sous sol? à la place de la cave à cigare et la cave a vin?

  • 1/ Le système de réservation: tout est possible en téléphonant. Demandez Patrick Mehu.
    2/ A Beyrouth, il n’y a effectivement qu’une cave.
    3/ Au Drugstore, c’est au sous-sol, donc sans fenêtre.

  • J’aime beaucoup l’atelier de J.R rive gauche. J’aimerai savoir … Si le nouveau est en sous-sol, il n’y a donc pas de fenêtre ?!

  • Comment fonctionne le sytème de réservations?

    À Beyrouth, il me semble qu’il n’y a qu’une cave de Joel Robuchon, pour l’instant. Je ne suis pas certain qu’un Atelier y serait viable!

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

L'Atelier Etoile de Joël Robuchon au Publicis Drugstore