2

Allard

« Paris 6e: merveilleux Allard ! »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 30 septembre 2015
Laetitia Rouabah © GP

Laetitia Rouabah © GP

Voilà une demeure qu’on adore, qui se rénove sans qu’on s’en aperçoive, conservant le charme d’avant, renouvelant son équipe de salle, gardant le même sérieux, la même application, le même enthousiasme. Résultat des courses: la maison affiche complet tous les soirs et quasiment à tous les déjeuners, sans d’ailleurs posséder l’étoile (au guide rouge, bien sûr) qu’elle mérite. Les gourmets germanopratins, les habitués cossus, les touristes en quête de l’air de Paris, les amoureux de la tradition bien comprise se donnent ici au rendez-vous, au coude à coude sur les banquettes ou, dans l’une des deux salles, rénovées, revivifiées, ayant gardé les couleurs de toujours.

Grenouilles © GP

Grenouilles © GP

Tomates et chèvre © GP

Tomates et chèvre © GP

Ce qu’on trouve là? Du bon, du simple, du vrai, magnifiquement réalisé par une équipe qui connaît son métier sous la houlette de la rigoureuse Laetitia Rouabah. Cuisses de grenouilles persillées, pâté en croûte, chèvre et tomates anciennes, sole géante meunière pour deux servie avec des haricots verts au beurre persillé à fondre et des pommes grenailles à croquer comme des bonbons, mais aussi pintade aux lentilles ou blanquette de veau en guise de met du jour. Le semainier, qui promeut le plat d’antan avec joliesse, donne envie de prendre des habitudes (on a envie de revenir le jeudi pour le lapin à la moutarde) et la carte des vins est au diapason.

Sole meunière © GP

Sole meunière © GP

Haricots verts © GP

Haricots verts © GP

Les bourgognes ici sont de fondation – André Allard en était fan et la maison continue sur sa lancée en proposant ces temps des promotions autour du Corton, signé du domaine de la Pousse d’Or ou de chez Jadot. Le saint-aubin blanc  2013 1er cru « les Cortons » (décidément…) de chez Larue en liminaire est frais comme l’onde. Votre voisin, venu de Mexico, s’est fait un « kif » avec la trilogie escargots/grenouilles/baba.

Le savarin aux trois rhums © GP

Le savarin aux trois rhums © GP

Ce dernier, en forme de savarin servi avec trois rhums différents (Depaz, HSE, La Mauny), est un modèle du genre. Et le service sourit avec l’évidence du naturel. Réservez de notre part: vous serez reçu avec égards!

Le service © GP

Le service © GP

Allard

1, rue de l'Eperon
Paris 6e
Tél. 01 43 26 48 23
Menus : 34 € (déj.)
Carte : 65-90 €
Horaires : 12h-16h30, 19h-23h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Métro(s) proche(s) : Saint-Michel, Odéon
Site: www.restaurant-allard.fr

A propos de cet article

Publié le 30 septembre 2015 par

Allard” : 2 avis

  • Noluoc

    Lui y en pas que les papilles qui sont émues !!!

  • Max Coste

    Ce que trouve rien là?
    … Moi, pas comprendre !
    Notre cher GP a été manifestement troublé par la belle Laetitia Rouabah.
    Je l’excuse bien volontiers.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Allard