Windhof

« Burbach: le méconnu du plateau lorrain »

Article du 1 septembre 2015
Stéphanie et Laurent Kehne © GP

Stéphanie et Laurent Kehne © GP

C’est une demeure de plein vent, sise sur le plateau lorrain, qui constitue la bonne affaire des environs de Sarre-Union, notamment à la sortie de la 4, et le lieu où le sérieux se propose pile au début de l’Alsace, si l’on vient du Nord, et aux portes de la Moselle. La jeune génération des Kehne, Stéphanie en salle, Laurent en cuisine, pousse en avant le renouvellement des choses. Le confort, dans une grande salle double avec ses boiseries, décorée à l’allemande, est réel, le lieu a du charme, le classique sur la carte donne la main au goût du jour. Les menus sont malicieux, les petites formules du midi permettent de venir déjeuner bon sans casser sa tirelire et les amateurs de nouveautés légères ne seront pas déçus.

Fricassée de moules aux girolles © GP

Fricassée de moules aux girolles © GP

Bref, il y a de l’idée, de la volonté de bien faire, de l’enthousiasme, même si l’on sent que le service a parfois du mal à assurer. Laurent, qui a fait les grands d’Alsace, comme le Crocodile à Strasbourg, le Cerf à Marlenheim, le Cygne à Gundershoffen et l’Auberge de l’Ill à Illhaeusern et fut chef des Violettes à Jungholtz avec Jérôme Jaeglé, connaît la musique, joue bon tempo, avec d’excellents produits,  quoique quasiment seul en cuisine.

Foie gras chaud aux quetsches © GP

Foie gras chaud aux quetsches © GP

Les idées du moment sont toutes belles et bonnes: frais carpaccio d’espadon au « crudo » de fenouil, exquise fricassée de moules du Mont Saint-Michel aux girolles ou foie gras frais aux mirabelles poêlées en entrée. Il y a aussi l’escalope de foie gras chaud aux quetsches, le splendide aigle bar (l’autre nom du maigre) en écailles de chorizo avec son risotto au parmesan ou le merlan de ligne au beurre mousseux avec son écrasée de pommes grenailles à la truffe d’été.

Aigle bar en écailles de chorizo © GP

Aigle bar en écailles de chorizo © GP

Cela faiblit un tantinet au niveau des desserts, dans ce qui y était il y a peu la partie forte de la maison. Avec cet entremet à la mirabelle dit délice de mousse un tantinet gélatineux. Mais le vacherin glacé maison avec ses glaces vanille pistache maison assure. Quant à la carte des vins, d’Alsace (muscat d’Adam, pinot noir de Mme Faller au Weinbach) à la Bourgogne ou au Bordelais, elle assure avec allant. Voilà une demeure à revisiter et à encourager.

Délice de mousse mirabelle © GP

Délice de mousse mirabelle © GP

Windhof

D1061
67260 Burbach
Tél. 03 88 01 72 35
Menus : 16 (form.), 27 (déj.), 38, 48 €
Carte : 40-60 €
Horaires : 12h-14h, 18h30-21h30
Fermeture hebdo. : Lundi, mardi soir, dimanche soir
Fermeture annuelle : 3 semaines en août, 2 semaines début janvier
Site: www.windhof.fr

A propos de cet article

Publié le 1 septembre 2015 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Windhof