> > > > Auberge de l'Illwald
1

Auberge de l'Illwald

« Sélestat: l’oasis de l’Illwald »

Article du 16 août 2015
Maxime Schwartz et Emmanuel Perrin © GP

Maxime Schwartz et Emmanuel Perrin © GP

C’est un lieu méconnu, un peu solitaire au coeur du Ried, à 8 km du centre de Sélestat et à deux pas de sa forêt légendaire et de son étang. Retenez ce nom: Schnellenbuhl. Brigitte et Christian Schwartz y ont imaginé un hôtel de charme aux chambres soignées jouant les beaux matériaux, la chaleur à l’alsacienne dans deux maisons en grès rose, avec sa piscine, sa ferme à colombage. Il y aussi l’auberge qui fait à la fois winstub de la campagne et table gourmande. Le lieu a du chic et du charme. Avec notamment sa fresque sur le thème de l’inversion des mondes, signés de l’artiste d’Engwiller, Edgar Mahler, imaginant un homme transportant des loups.

Le cadre © GP

Le cadre © GP

La table joue à deux vitesses: plat du jour et petit menu à formule en semaine, carte gourmande et élaborée le soir, menu solide le dimanche (à 40 € le jour de mon passage), plus un service en terrasse sous les ombrages qui donne du bonheur par grande chaleur. Aux commandes des fourneaux, un duo jeune-ancien, avec l’expérimenté Emmanuel Perrin, vosgien qu’on vit jadis chez Marcon à St Bonnet le Froid et qui a beaucoup tourné, plus le fiston maison Maxime Schwarz qui a notamment travaillé chez les Haeberlin à la voisine Auberge de l’Ill. De belles références!

Tartare, mousse de foie gras, bouillon dashi © GP

Tartare, mousse de foie gras, bouillon dashi © GP

On se dit alors que la maison a le « cul entre deux chaises », entre gastro et winstub, et même carrément gastro et créatif dans un cadre de taverne accorte. Témoins les propositions du moment qui reflète cette complexité binaire: filet de truite fario du Val d’Orbey marinée escortée de son biscuit aux herbes, avec citron confit, sorbet pomme verte et wasabi, tartare de boeuf et mousse de foie gras dans un bouillon dashi, dos de maigre à la plancha avec sa ratatouille glacée et l’émulsion de son jus ou tranche de pièce de boeuf rôtie sauce béarnaise (joliment émulsionnée, finement estragoné) avec son croustillant de pommes de terre.

Maigre à la plancha et ratatouille glacée © GP

Maigre à la plancha et ratatouille glacée © GP

Les desserts sont des réussites, comme le biscuit myrtilles et son parfait glacé au sirop de fleur de gaillet jaune ou les gaufres cuites minute, demeurées craquantes, avec compotée d’abricots aux zestes de citron, glace yaourt, sirop de coquelicot.

Gaufres minute, compote d'abricot, glace yaourt © GP

Gaufres minute, compote d’abricot, glace yaourt © GP

Bref, une demeure insolite, intrigante, qui va sans doute évoluer encore. Mais qui, telle quelle, séduit durablement.

Une chambre © GP

Une chambre © GP

Auberge de l'Illwald

Lieu-dit Schnellenbuhl
67600 Sélestat
Tél. 03 88 85 35 40
Chambres : 95-155 €
Menus : 12,50 (déj.), 40, 54 €
Carte : 45-65 €
Fermeture hebdo. : Mardi, mercredi
Fermeture annuelle : 23 décembre-14 janvier
Site: www.illwald.fr

A propos de cet article

Publié le 16 août 2015 par

Auberge de l'Illwald” : 1 avis

  • Coco

    Au lieu de passer du temps à inventer des présentations abracadabrantesques, ils feraient bien de passer plus de temps à remplir les assiettes.

    D’accord c’est beau, mais c’est cher, et d’autant plus cher qu’il n’y a pas grand chose au final à se mettre sous la dent, qui est, quoi qu’on en dise, la finalité d’un restaurant

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Auberge de l'Illwald