> > > > Au Bon Vivant
3

Au Bon Vivant

« Strasbourg: la petite dernière de Cédric »

Article du 14 juillet 2015
Le service © GP

Le service © GP

C’est la dernière winstub en ville, avec le Rutsch dont nous avons parlé il y a peu. Un lieu neuf, mais avec l’ancienne, avec sa terrasse sur la rue passante (celle du Maroquin, juste en face qui abonde en tables de toutes sortes), en lieu et place de l’anodin Munterspatz. Cédric Moulot, qui cumule les tables de haut (1741, Crocodile), et de bon niveau (Le Tire Bouchon voisin, le Stadwappe), sans omettre une chaîne de burgers artisans, joue ici la taverne affable.

La salle du premier © GP

La salle du premier © GP

Vitraux, recoins boisés, jolie salle au premier ont du « ‘peps »: le nom vient de l’ex demeure absorbée naguère par le Tire-Bouchon agrandi. Comme il l’a fait déjà avec le Meiselocker, Cédric a recréé un mythe. Ce natif de Thionville, élevé près de Briey, dans le Pays Haut, fils de boucher, n’oublie pas ses racines et le prouve ici avec un pâté lorrain d’exception, qui flirte avec une tarte flambée fine et de qualité.

Pâté lorrain © GP

Pâté lorrain © GP

A part ça, l’expérimenté David, qui a fait toutes ses ouvertures, promeut, avec une serveuse adorable, une carte de caractère. Käseknäpfle au saumon fumé, crème aigrelette et œuf poché, langue de bœuf sauce vinaigrette revue façon gribiche avec pommes vapeur et poireaux vinaigrette comme les fleischkiechle ou le vacherin glacé avec sa meringue épaisse, sa jolie crème, ses parfumés choisis (vanille, chocolat, rhum/raisin) jouent les mets d’anthologie.

Langue sauce gribiche © GP

Langue sauce gribiche © GP

On tombe amoureux de Strasbourg ici même, si ce n’est déjà fait en arrivant. On ajoute le frais muscat de Joseph Cattin, le royal pinot noir V de René Muré, vendu là à prix d’ami, le schnaps du copain Marc Kreydenweiss à Andlau (exquis marc de gewurz) et le café en ristreto comme il se doit. Vrai, voilà une demeure où l’on n’aura guère de mal à prendre ses habitudes.

Meringue glacée © GP

Meringue glacée © GP

Au Bon Vivant

4, place du Marché du Cochon de Lait
67000 Strasbourg
Tél. 03 88 21 22 22
Menus : 23, 28 €
Carte : 30-40 €
Horaires : 11h-23h
Fermeture hebdo. : Ouvert tous les jours
Site: www.aubonvivant.eu

A propos de cet article

Publié le 14 juillet 2015 par

Au Bon Vivant” : 3 avis

  • LUX

    Bonjour,

    Mon avis concernant ce resto.
    Service impersonnel
    Carte de menu très très sale ( je dirai même dég…), manque la moitié des plats de la carte.
    Bière sans mousse, excuse bidon du serveur, il s’agit de la marque de la bière, non mais du n’importe quoi !!!!!
    Salade de pommes de terre pas cuite.
    Etablissement à ne pas recommander.
    S.Lux

  • J’ai été aussi moyennement convaincu… C’est pas que c’est pas bon, mais je trouve que ça n’apporte pas grand chose à l’offre actuelle à Strasbourg…
    Mon avis détaillé à lire ici : http://blogkapoue.com/2015/06/18/au-bon-vivant-restaurant-alsacien-strasbourg/

  • MEUNIER

    Cédric Moulot possède beaucoup trop d’établissements pour que la qualité de la cuisine et des produits ne s’en ressente pas. Mon amie et moi y avons déjeuné il y a 3 mois et avons été très déçues par la fadeur des préparations, y compris du foie gras. Tarte flambée insipide prise à l’apéritif, galettes de p.d.t. réchauffées, œuf soit-disant « poché » déposé cuit dur sur des käseknäpfle sans aucun goût, jambonneau sec et immangeable… Le cuisinier n’était pourtant pas submergé de travail car seules 2 tables de 2 personnes étaient occupées ce jour-là ! M. Pudlowski, vos commentaires me surprennent très souvent. Je suis à présent persuadée que le client lambda ne reçoit pas le même service que le critique que vous êtes et qui arrive à visage découvert.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Au Bon Vivant