> > > > La Table d'Angèle
2

La Table d'Angèle

« La Bresse: au bonheur d’Angèle »

Article du 3 avril 2015
Angèle et Christophe Poirot  © GP

Angèle et Christophe Poirot  © GP

Angèle et Christophe Poirot, tous deux natifs de la Bresse, ont créé en 1999 cette maison moderne de bord de route dont ils ont fait une table de choix. Ils ont tout revu sur le mode contemporain en 2009 avec un cadre de bistrot alerte dans les tons gris taupe avec allant. Quant à Christophe, qui a travaillé au Royal à Luxembourg, à la Dolce Vita à Ajaccio ou au Ritz-Carlton à Montréal, il mitonne une cuisine de saison et de produits en glanant ici ou là des produits d’exception.

Foie gras et son burger © GP

Foie gras et son burger © GP

Les jambons et le boudin d’Ospital à Hasparren, les viandes de chez Metzger et les poissons d’élevage des Vosges de chez Arnould concourent à des mets de qualité. Foie gras cuit 45 mn à 45° avec son pressé de viandes fumées, sa gelée de vin de foin (d’un petit producteur de la Bresse) et son chutney d’oignons, cassolette d’escargots et champignons avec son cromesquis ail et persil et tombée de poireaux sauce beurre blanc, pavé de cerf au four et purée de céleri avec son farcement et sa sauce grand Veneur à la gentiane.

Une table © GP

Une table © GP

On n’oublie pas le filet de truite fario de la Bresse avec sa chlorophylle à l’ail des ours, tomates et olives ou l’escalope foie gras poêlée avec émulsion de pomme de terre et grué de coco du grand menu dégustation à 55 €. Reste que les Poirot sont raisonnables et joue aussi bien la formule déjeuner à 17 € au déjeuner que celui du bib gourmand à 31 € qui emprunte les sentiers régionaux avec l’oeuf mimosa en coque à l’ail des ours avec  son effeuillé de mignon de porc fumé relevé de piment d’Espelette  ou le pavé de sandre rôti sur la peau avec ses lentilles et sa saucisse au couteau, son jus de veau réduit.

Sur l'ardoise du jour © GP

Sur l’ardoise du jour © GP

En dessert, l’éclair avec sa crème diplomate au sapin, son sorbet mûre et menthe ou la bavaroise à la myrtille avec son macaron et coulis gélifié, comme la glace au lait local, font un bel hommage à la région. Leur fiston Simon, qui a travaillé notamment avec Pascal Leonetti, le sommelier de l’Auberge de l’Ill, choisit les vins jouant les coups de coeur dans tous les domaines. Le morgon côte du Py de chez Dominique Piron à 25 € et le côtes catalanes « Notre Vent » domaine Cormelade à 21 € font ici figure de belles affaires.

Une table © GP

Une table © GP

La Table d'Angèle

30, grand rue
88250 La Bresse
Tél. 03 29 25 41 97
Menus : 17 (déj.), 31, 36, 45, 55 €
Carte : 45-65 €

A propos de cet article

Publié le 3 avril 2015 par

La Table d'Angèle” : 2 avis

  • HAAS Sylvaine

    La Table d’Angèle, un mélange subtil de Christophe et Angèle, alliant la finesse et le côté éclatant, un régal pour les sens, des saveurs sublimées : une table de choix ! Juste des moments merveilleux !

  • Haye Giliane

    Bonjour,ca vaut le détour ,nous passerons sans probléme aux vacances prochaines.Cordialement

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

La Table d'Angèle