Château le Cagnard

« Cagnes-sur-Mer: le réveil du Cagnard »

Un article plus récent sur le même sujet est disponible sur notre site, vous pouvez le retrouver en cliquant ici

Article du 27 mars 2015

Nouvelle donne pour ce beau ex-Relais & Châteaux des abords de Nice et enthousiaste compte-rendu de notre correspondant azuréen Alain Angenost…

Vue du château © AA

Vue du château © AA

Il était une fois une jolie fée suédoise venue réveiller un château endormi sur les hauteurs de Cagnes-sur-Mer. Joyau du vieux bourg médiéval, depuis le XIIIe siècle, cette bâtisse historique domine les remparts, offrant vue sans égale sur la Méditerranée et les collines environnantes.

Frida Ivarsson et Stephane Laurin © AA

Frida Ivarsson et Stephane Laurin © AA

Depuis qu’avec sa famille, Frida Ivarsson en a repris les rênes, il y a comme un petit air de fraîcheur, avec une nouvelle équipe emmenée par Gregory Cousaert. Chambres spacieuses et literies à la suédoise, comme il se doit, le confort est royal. Au restaurant avec plafond à caissons précieusement décorés, option toit ouvrant et terrasse vue mer, la carte a été confiée à un chef de qualité.

Une chambre © AA

Une chambre © AA

Stéphane Laurin, formé chez quelques grosses pointures, comme André Daguin à Auch, Alain Passard à l’Arpège, Louis Grondard chez Drouant, a travaillé aux côtés de Didier Agnès, d’abord au Mirabeau à Monaco puis l’Hôtel du Cap de Saint Jean-Cap-Ferrat, en tant que sous-chef. Juste retour des choses, Didier, qui fut le chef du Cagnard, y obtint une étoile en 1988. A son élève Stéphane, tous les espoirs sont permis.

Risotto de scampi © AA

Risotto de scampi © AA

Sur une courte carte, il maîtrise avec justesse les produits terre/mer, dans la saisonnalité. On aime ainsi son foie gras marié à la pomme et au céleri, son très méditerranéen risotto de scampi au Parmesan, comme sa fine sole en croûte de noisettes, avec céleri et poire.

Sole en croûte de noisettes © AA

Sole en croûte de noisettes © AA

Les carnassiers ne seront pas déçus par le joli pigeon flanqué de ses savoureux raviolis de maïs. Et, côté douceurs, on se fait plaisir avec « comme un millefeuille au chocolat » ou encore un très frais crumble au crémeux citron, illustrant de belles leçons retenues auprès de Luc Debove, le chef pâtissier du Cap-Ferrat.

Pigeon et raviolis de maïs © AA

Pigeon et raviolis de maïs © AA

Gageons qu’après la période de rodage, cette belle adresse redeviendra l’une des destinations « so romantic » de la région.

Crumble,  citron © AA

Crumble, citron © AA

Château le Cagnard

54 Rue Sous Barri
06800 Cagnes-sur-Mer
Tél. 04 93 20 73 21
Chambres : 150-770 €
Menus : 24, 31 € ( dej.), 46 €
Carte : 67 €
Site: lecagnard.com

A propos de cet article

Publié le 27 mars 2015 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Château le Cagnard