1

Mumm et ses menus de légende à remonter le temps

Article du 25 mars 2015

entete1x

Jeudi 26 mars prochain, le restaurant Molière accueillera, à l’initiative de Mumm, trois chefs de talent qui remonteront le temps, chacun illustrant un courant de la cuisine française. Le grand classicisme sous la houlette de Jean-Denis Rieubland, le chef MOF du Négresco à Nice, le naturalisme sous la gouverne de Florent Ladeyn, le jeune chef tendance du Bloempot à Lille et du Vermont à Boeschepe, enfin la fusion, française quoique sous influence chinoise, vue par Adeline Grattard, qui fut notre « événement de l’année » au Pudlo 2010 et qui ouvrira le mois prochain son tout neuf  Yam’Tcha, au 121 rue St Honoré.

Ils poursuivront ensuite l’aventure chez eux, à Boschèpe et à Nice, proposeront de faire « chabrot » au champagne, à l’initiative de la dijonnaise Adeline Grattard, de retrouver un met historique tel Rieubland, de regoûter une cuisine de région fraîche comme la rosée pour Florent Ladeyn. Une aventure, parrainée avec panache, retrouvant les sources d’un premier repas ayant lieu au Négresco sur un thème parallèle il y a tout juste 25 ans…

Prochains départs de la Machine à goûter le temps :

  • Jeudi 26 mars : Le Molière, 40, rue de Richelieu, Paris 1er.
  • Mardi 28 Avril : Chez Florent Ladeyn au Vert Mont, 1318, rue du Mont-Noir, 59299 Boeschepe
  • Mercredi 20 mai : Chez Jean-Denis Rieubland au Chantecler – Hôtel Le Negresco, 37, promenade des Anglais, 06000 Nice
Pour réserver, rendez-vous sur le site dédié : http://www.menusdelegende.com/

A propos de cet article

Publié le 25 mars 2015 par
Catégorie : Actualités Tags :

Mumm et ses menus de légende à remonter le temps” : 1 avis

  • Evidemment, le dîner parisien affiche complet… ce qui n’est guère étonnant quand on est à la veille de l’événement. Je gage qu’on n’y verra pas beaucoup de « grand public »…

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !