Les chuchotis du lundi: l’événement Mathieu Pacaud, la faillite annoncée de la Jeune Rue

Article du 22 décembre 2014

L’événement Mathieu Pacaud

Enseigne de l'Hexagone © GP

Enseigne de l’Hexagone © GP

C’est fait ou presque: il ouvrira l’Hexagone officiellement le 29 décembre, prépare ses plats, avec une équipe de choc et un adjoint venu du Pré Catelan. Mathieu Pacaud, qui n’a pas voulu enlever des éléments à la brillante équipe qu’il dirige avec son père à l’Ambroisie – où il a toujours plus qu’un pied -, peaufine sa carte, livre des éléments de choix, glisse peu à peu les signes d’une renaissance du classique à la française avec des mets fins, vifs, frais, solides, d’une précision éclatante, fait ses essais en catimini.

Ecrevisses et royales © GP

Ecrevisses et royales © GP

Ce sera donc Hexagone, au 85 de l’avenue Kléber. On vous en a déjà parlé vite. On y était même dès lundi dernier – soit le 15 décembre – à déjeuner en compagnie de Jean-Paul Kauffmann, un repas en forme d’ouverture avant-gardiste, dont on retiendra quelques pépites, comme ce blanc manger d’oeuf à la truffe noire et au céleri, clin d’oeil à l’île flottante de notre enfance, et cette « sancerroise » d’écrevisses à la nage safranée servie avec une traditionnelle royale. Simplement magnifique! Notons que si beaucoup en parlent, peu y ont mangé. Ce sera d’ailleurs l’événement du tout début 2015: que ceux qui ont mangé à Hexagone lèvent le doigt!

Mathieu Pacaud  © GP

Mathieu Pacaud © GP

La Jeune rue, chronique d’une faillite annoncée

Ibaji © GP

Ibaji © GP

Certes, quelques éléments (le coréen Ibaji, l’argentin Anahi qui a été renové, le néo-sicilien Pan dans le 10e) ont ouvert. Mais la Jeune Rue, le « concept génial« , appuyé par une certaine presse, du mystérieux homme d’affaires Cédric Naudon semble battre de l’aile et être lâché par son principal soutien, la Banque Publique d’Investissement. Arnaud Daguin, l’un des proches conseillers du dit Naudon, le « Tapie de la gastronomie », selon certains, a déjà rendu son tablier et livré sa part de vérité dans Télérama. D’autres médias ont relayé des informations alarmantes sur l’état de ce beau projet curieusement conçu et trop tôt annoncé, sur lequel nous avions avancé de prudentes réserves en septembre dernier. L’agence Item a annoncé, quant à elle, dans un communiqué du 15 décembre, qu’elle stoppait net, et « unilatéralement« , sa mission de « relations presse internationales« .  Rendez-vous pour la suite au printemps 2015.

Gros démarrage pour Robuchon à Bordeaux

Joël, Tomonori, Eric © DR

Joël Robuchon, Tomonori Danzaki, Eric Bouchenoire © DR

La Grande Maison à Bordeaux,  rue Labottière, signée Bernard Magrez, pour le financement, et Joël Robuchon, pour la partie cuisine, a démarré très fort tout ce mois décembre, depuis le 9 au soir. Le grand Joël et son adjoint Eric Bouchenoire étaient au rendez-vous de l’ouverture en compagnie du chef en titre, Tomonori Danzaki. Parmi les plats les plus demandés, les grands classiques robuchoniens, comme la gelée de caviar à la crème de choux fleur, la tarte friande aux truffes aux oignons confits et lard paysan ou le foie gras de canard aux truffes en cocotte lutée au fumet de céleri. Ou encore les belles pièces de volaille, découpées en salle et flanquées de la fameuse purée de pommes de terre, très beurrée, du maître. On reparlera évidemment de ce candidat à la 3e étoile … en 2016. Les réservations débordent et les soirées sont, en tout cas, complètes jusqu’en mars prochain.

Crème de chou fleur au caviar © DR

Crème de chou fleur au caviar © DR

Bientôt, la Réserve à Paris …

Jérôme Banctel © Stéphane de Bourgies

Jérôme Banctel © Stéphane de Bourgies

Après celle de Genève, puis celle Ramatuelle, la Réserve s’apprête à ouvrir, le 21 janvier, avenue Gabriel, juste en face du restaurant Laurent et à deux pas de l’Elysée. Signé Michel Reybier, qui fut naguère le magnat du jambon d’Aoste et de Cochonou et a investi dans l’hostellerie de luxe avec science et conscience, ce neuf maillon parisien devrait être le bijou du groupe. La table maison, nommée le Gabriel, confiée à Jérôme Banctel, ex adjoint de Senderens au Lucas-Carton, passé notamment au Crillon et à l’Ambroisie, devrait être une des bonnes surprises de 2015. A suivre.

Bar aux moules et légumes de Jérôme Banctel © DR

Bar aux moules et légumes de Jérôme Banctel © DR

A propos de cet article

Publié le 22 décembre 2014 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !