Mar I Bouddha

« La mer, Bouddha et moi »

Article du 10 juin 2010

La mer était agitée, hier, à Canet-en-Roussillon. Pas grave, il y a un lieu où se réfugier, pile face aux flots et aux bateaux: une sorte de grand blockhaus moderne assez charmeur avec ses sièges design, ses grandes baies, son bar qui appelle les vins de soif. J’y ai retrouvé là Yves Henrich, dit le Bouda, on comprendra vite pourquoi.

Ce fort gaillard, rond comme une boule de billard, a été trois-quarts centre à Perpignan, Dijon, puis Rivesaltes. Je l’ai connu jadis à la Vigatane, une bodega joyeuse de Canet-Village, qui est sa table quasi citadine. Mais c’est ici même qu’il faut le retrouver, trinquer avec lui, évoquer la victoire de Monferrand sur l’USAP, refaire le monde, comparer les nouveaux crus en vogue du grand Midi qui se rassemblent chaque année sous le label de « les Caves se rebiffent ».

Bref, et vous l’avez compris, Yves the Buda dont la corpulence explique le nom de la maison (la Mer et le Bouda en catalan) a fait de cette vigie contemporaine un QG convivial et joyeux. Les gloires du rugby d’aujourd’hui et d’avant hier, les gens d’ici et d’ailleurs, les vacanciers, comme les Catalans d’adoption ou de toujours se retrouvent au coude à coude pour goûter les poulpes à la Gallega, l’anchoïade aux poivrons, le tartare de thon, les calamars, palourdes, tellines, gambas à la plancha, la lotte au foie gras, la parillada de poissons et le magret entier qu’on accompagne de vins joyeux (chardonnay d’Arnaud de Villeneuve, côtes du Roussillon Sisquo de chez Rey, collioure cuvée des Peintres de l’Abbé Rous). Le Mel I Mato (fromage blanc et miel) ou le dessert au chocolat achèvent les agapes joyeuses en douceur. Un moment passé ici, midi ou soir (sauf le lundi), est un vaccin contre la mauvaise humeur.

Mar I Bouddha

bd de la Jetée
66140 Canet-en-Roussillon
Tél. 04 68 64 90 82
Menus : 15 (déj.) €
Carte : 45 €

A propos de cet article

Publié le 10 juin 2010 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Mar I Bouddha