2

Le Toiny

« St Barth: une perle nommée Toiny »

Article du 7 novembre 2014
Jean-Christophe Gille © GP

Jean-Christophe Gille © GP

Ce petit ensemble au style néo-colonial, avec son bâtiment central, face à la mer, surplombant, au Sud-Est de l’île, l’anse de Toiny, ses quinze villas privées, bénéficiant de salons et de leur piscine, figurent une sorte de paradis à ciel ouvert. Guy et Dagmar Lombard le gèrent avec amour. L’ambiance est familiale. On peut venir boire un verre au bar contempler l’océan, goûter, à l’enseigne du Gaïac, la fine cuisine de Jean-Christophe Gille, passé  longtemps à la Cité à Carcassonne, qui joue ici une partition fusion de bon aloi.

Piscine d'une villa © GP

Piscine d’une villa © GP

Une chambre © GP

Une chambre © GP

Un salon © GP

Un salon © GP

Les déjeuners sont relaxes, proposant aussi bien le mahi mahi en céviche que grillé au riz créole que le club sandwich de langouste à la tomate ou le cheese burger de steack Angus au provolone, avant la craquante omelette norvégienne pabana flambée. Les dîners sont plus sophistiqués retrouvant les grands classiques revus à a sauce locale: ravioles de giraumon (courge) aux langues d’oursins et émulsion de vin jaune et noix, carpaccio et céviche de mahi mahi, velouté de cèpes à la purée de châtaigne et cromesquis de lapin ou dos de loup braisé en barigoule.

Hideaki Matsuo, JC Gille et le second de Hideaki © GP

Hideaki Matsuo, JC Gille et le second de Hideaki © GP

Pour le festival « Taste of Saint-Barth », Jean-Christophe Gille était associé au chef japonais trois étoiles d’Osaka Hideaki Matsuo, réalisant avec lui un brillant dîner à quatre mains, mariant sa manière vive à celle, légère, esthétisante, iodée, du maître nippon. Les petites entrées japonaises (tofu soyeux, purée de maïs et asperge, sauce soja, la chair de crabe et chips de pommes de terre, l’omelette « graphique » à la vapeur, le pilon de poulet grillé au saké avec sa moutarde verte) avant le joli pêle-mêle de carottes et betteraves à l’espuma de brebis, les clams pochés aux courgettes et poireaux façon « clam chowder », les gnocchi de cèpes aux copeaux de pata negra, comme le mahi-mahi et saint-jacques étuvées aux pois mange tout et oeufs de poisson avant la langouste vapeur à l’avocat frit, aubergine, champignons et le filet de boeuf Rossini flanqué de ses pommes de terre cubiques truffées (un des morceaux de bravoure de la maison) constituaient de fringants exemples de cette démonstration.

Pêle mêle de carottes et betteraves © GP

Pêle mêle de carottes et betteraves © GP

Hors d'oeuvre japonais © GP

Hors d’oeuvre japonais © GP

Langouste, avocat, aubergine © GP

Langouste, avocat, aubergine © GP

Clams pochés, courgettes et poireaux © GP

Clams pochés, courgettes et poireaux © GP

Filet de boeuf Rossini et pommes de terre cubiques © GP

Filet de boeuf Rossini et pommes de terre cubiques © GP

Dôme glacé chocolat-pistache © GP

Dôme glacé chocolat-pistache © GP

Omelette norvégienne "Pabana" © GP

Omelette norvégienne « Pabana » © GP

On ajoute le dôme glacé chocolat-pistache avec ses framboises, plus une kyrielle de jolis vins démontrant la variété et la richesse de la cave maison (du pinot grigio de Jermann en Vénétie-Julienne au châteauneuf du Pape le, en passant par le crozes hermitage de Tardy et le sauvignon blanc argentin de Luigi Bosca: assez pour se donner envie de prendre pension sur cette anse paradis.

Entrée © GP

Entrée © GP

Entrée © GP

Entrée © GP

Le Toiny

anse de Toiny
97133 Saint-Barthélémy
Tél. +590 (0)590 27 89 30
Chambres : 594-3 340 €
Menus : 75, 95, 135 €
Carte : 60 (déj.)-120 (dîn.) €
Site: www.letoiny.com

Le Toiny” : 2 avis

  • Pidoux anne

    Quand on sait d’où vient le chef JC Gille on peut imaginer les repas raffinés qu’il doit vous concocter.
    Mondieur Gille un coucou de Carcassonne et bisous à Sabine et aux princesses.
    Anne Pidoux

  • BOBY

    Arretez avec le mahi-mahi, st barth ne fait pas encore parti du pacifique (daurade coryphène)je sais c’est dur a écrire

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !

Le Toiny