Bocuse, sa bande, sa légende

Article du 13 octobre 2014

En ce temps-là, les chefs n’étaient pas des stars… Ainsi commence ou à peu près cet album dédié à Paul Bocuse, sa bande, sa légende. L’apport de « Monsieur Paul » à la cuisine française: avoir fait sortir, bien sûr, les chefs de l’ombre. Ses aventures entre Collonges et le monde entier, de Tokyo à Miami, de New-York à Illhaeusern, avec ses amis Vergé, Troisgros, Barrier, Lasserre, Guérard, Chapel, Haeberlin, Ducloux et tant d’autres (dont Lenôtre) font le sel et le sucre de ce bel ouvrage hagiographique. C’est Bocuse raconté par lui-même, de l’apprentissage chez la Mère Brazier (« la Mère qu’on entend gueuler le soir au col de la Luère« ) et Fernand Point, à l’hommage par les plus jeunes, de Bernard Loiseau à Marc Veyrat, en passant par Alain Ducasse: voilà de ce quoi est fait ce livre singulier. Texte richement documenté de Jean-François Mesplède, à qui on doit un mémorable dictionnaire des cuisiniers et un volume de référence consacré au Michelin, avec une iconographie abondante choisie et ordonnée par le design Alain Vavro qui est sans nul doute le fils putatif et non dit du grand Paul. Bref, un opus où l’on ne s’ennuie guère et qui, à son tour, fera référence.

Monsieur Paul & les autres, de Jean-François Mesplède et Alain Vavro (Glénat, 204 pages, 30 €).

A propos de cet article

Publié le 13 octobre 2014 par

Et vous, qu'en avez-vous pensé ? Donnez-nous votre avis !